Le confinement, quel impact sur les Français ?

Confinement oblige, depuis le 17 Mars 2020 les Français ont changé leur mode de vie et de consommation, et cela a un impact important sur votre business. Nous pouvons évaluer de manière précise certains changements en analysant les intentions des Français exprimées sur les moteurs de recherche comme Google, mais également avec des études Kantar et Easyence.

Voyons ensemble à l’aide de ces analyses 5 points qu’il faut retenir :

 

1- Les besoins primaires

Les besoins primaires sur la pyramide de Maslow sont représentés par les besoins physiologiques (manger, boire, se soigner, se loger…). Les Français se renseignent sur internet pour connaître les magasins qui restent ouverts, leurs horaires, mais également pour obtenir des informations sur l’actualité et se renseigner sur les instructions du gouvernement.

La situation actuelle implique de ne plus sortir de chez soi pour ne pas risquer la contamination et de contaminer. Les vedettes pendant ce confinement sont les produits à longue conservation, les enseignes de surgelés et la livraison comme le montre l’augmentation drastique des requêtes liées à ces thèmes. ex : recherche « courses domicile »

Vous faites partie de l’industrie alimentaire (Carrefour, Deliveroo, Frichti, …) pensez à mettre à jour vos annonces & extensions Google Ads mais également Microsoft Advertising, pour permettre à vos clients d’être le mieux informés possible sur le maintient de vos services. Pour des plus petits acteurs, diffuser vos messages de maintient de service afin d’être visible et ainsi continuer votre mission de service publique.

2 – Comment occuper ses journées

Sans surprise les recherches liées à l’éducation en ligne sont au plus haut. Mais il n’y a pas que les élèves et étudiants qui sont bloqués chez eux et les recherches liées au sport à la maison (pour préparer un summerbody ou simplement prendre soin de son corps) ou aux jeux à partager entre amis ont explosés.

3 – Nouveaux comportements

En parlant de prendre soin de son corps, les internautes recherchent des activités leur permettant de garder la forme physique & mentale : « tapis de yoga », « méditation », mais aussi des cours de danse et de sport comme la zumba ou le fitness. D’ailleurs certains coachs organisent des cours sur whatsapp/zoom pour leurs abonné(e)s. La partie cosmétique & crème amincissante (nous rentrons également dans la saisonnalité de ce produit) est très recherchée et on constate des ventes record de certains e-commerçants dans ce secteur.

Le DIY (Do It Yourself : à faire soi-même) n’est pas à la traîne et implique que les Français ont envie de créer eux-même, savons, crèmes, produits ménagers, pain… tout est bon pour passer le temps de manière saine.

4 – Analyse concrète en terme d’impact

Easyence, partenaire de Blinked, a réalisé une étude comparative sur la semaine du 22 au 29 Mars 2020 VS 2019 sur 3 secteurs d’activités avec 59,9M de sessions analysées, voilà les résultats :

  • Equipements & Loisirs : +21% de commandes pour +18% de chiffre d’affaires, ce n’est pas étonnant aux vues des données ci-dessus. C’est un secteur dont l’activité perdure en cette période de confinement et accompagne les Français dans leur quotidien.
  • Maison & Électroménager : +19% de commandes mais -29% de chiffre d’affaires, c’est le secteur dont l’effet ROPO est le plus marqué. Le mobilier et l’électroménager s’achètent à 90% en magasin, c’est pourquoi malgré une hausse des commandes le chiffre d’affaires est en baisse avec des paniers moyens plus faible  de 46%.
  • Mode & Habillement : – 38% de commandes pour -35% de chiffre d’affaires, c’est le secteur le plus durement touché, entre la fermeture des boutiques et le passage au second plan des achats mode. Le recours à l’exposition et à la promotion seront certainement clés pour les marques. Les beaux jours arrivant ainsi que les FrenchDays pourront aider le secteur à repartir.

 

5 – Pourquoi communiquer aujourd’hui en tant que marque ?

D’après une étude Kantar de mars 2020 une marque qui arrête de communiquer pendant 6 mois (en TV) peut voir sa notoriété baisser de 39%. N’oublions pas que nous sommes dans un univers très concurrentiel et que les marques se battent pour émerger dans leur écosystème. Mettre à l’arrêt toute votre communication aura certainement peu d’impact sur vos clients fidèles, mais pourra mettre à mal votre stratégie de prospection.

Attention également à la saturation des canaux de communication pour l’APRÈS. Toutes les marques vont vouloir profiter de cette sortie de crise et les internautes vont être noyés sous les messages publicitaires. Il faut préparer cette sortie de crise de la meilleure manière possible pour ne pas avoir d’effet déceptif ni contre productif. Le marketing d’influence dans une vision omnicanale peut être un levier de performance pour votre marque.

Contactez-nous pour discuter de votre plan de reprise.

 

sources : Easyence, covid-19 baromètre hebdomadaire du e-commerce #4. Kantar simulations March 2020, Google Trends, ThinkwithGoogle